Onglets

lundi 25 janvier 2021

Invisible covid... Si présent pourtant, mais ici vu par un hospitalisé !...

 Je voudrais juste dire ici de vraiment se protéger très sérieusement, car ce covid n'est pas une partie de rigolade dès qu'on l'approche,


ce qui est mon cas à l'hosto (où il évolue pas trop mal) 

Ma voisine de la chambre d'à côté, très jeune (30 ans ? ) s'en sort bien malgré des nuits à tousser, à 39 de fièvre, mais surtout on pense qu'elle aura possiblement perdu le sens du goût de l'odorat (adieu restaus'petits plats, cuisine....) 

Prendre à la légère ce virus peut être un signe de

   - blocage de réflexion rationnelle devant un danger,

   - ou d'emprise idéologique gaucho-libérale,

   - ou d'une sensibilité manifeste aux plus ou moins fake news, souvent plus... 

   -  ou d'une sorte de snobisme affectant les parvenus, bien sûr au-delà de tout ça, Quoââ... 

   - ou d'un défaut d'infos pour les très défavorisés, 


   - ou d'un calcul pécuniaire amenant un relâchement quasi obligé des barrières,

    - ou d'une croyance en son étoile (bien que l'histoire a montré qu'il en existe de méchantes ) 

   - ou penser que risquer sa vie n'est pas si grave, même si cela en implique certainement pleins d'autres... 

  - ou une obligation due à un travail où toute protection est snobée par qq dominant. 

  - ou...   - ou...    -  ou... 


En tout cas encore souvent une intranquille inconscience de cette trop invisible vacherie.  

Sauf à l'hosto, où on je la conçois dans ses millions de sinistres œuvres !

Donc, se sur-protèger :  on trouve maintenant des masques ffp2 impliquant un budget moyen mensuel de 50 €. C'est cher pour beaucoup. 

Mais quel est le prix de sa vie ? De celle de ses proches ? 

Un peu à propos, les anti-vacc ont été discrets cette semaine à l'annonce que la rubéole,  qui a handicapé des dizaines de milliers d'enfants, vient d'être quasiment éradiquée en France.  

samedi 16 janvier 2021

LE CALCUL MENTAL , à quoi ça sert ?

Calculer de tête 1237 divisé par 420 peut effrayer ! Un peu d’entraînement au calcul mental servira grandement les élèves depuis le CE2, mais aussi pour de moins jeunes c’est une manière de garder son cerveau bien en forme en mobilisant concentration, mémoire, imagination.



OSERVER – CASSER – EFFECTUER - REGROUPER - REUSSIR 

Le plus souvent, il s’agit de décomposer des nombres en observant dans l’opération ce qui peut être astucieux.
Dans l’exemple 28+7 , on OBSERVE qu’il est possible de rejoindre 30 avec 2. 
En CASSANT 7 en  2 + 5, on EFFECTUE 28 + 2 = 30 , puis on regroupe 30 + 5 = 35 et l’opération est RÉUSSIE 
Plus sobrement : 28 + 7 = 28 + 2 + 5 = 30 + 5 = 35


ADDITIONS  

  • 21 + 7 On décompose (on casse) 21 en 20 + 1.    21 + 7 = 20 + 1 + 7 sans problème 28
  • 23 +8 On décompose 23 en 20 +3.    23 + 8 = 20 + 3 + 8 = 20 + 11 = 31  ou meilleur choix : on décompose 8 en 7 +1.    23 + 8 = 23 + 7 + 1 = 30 +1 = 31
  • 75 + 25 ne nécessite pas de décomposition : c’est bien sûr 100
  • 3271 + 424 On décompose 424 en 400 + 20 + 4 .   3271 + 424 = 3271 + 400 + 20 + 4 et on effectue tranquillement dans l’ordre en ayant bien gardé les nombres en mémoire. D’où 3695.
  • 78 + 88 On peut décomposer 88 en 2 + 86 78 + 88 = 78 +2 + 86 = 80 + 86 = 166. On peut aussi utiliser des soustraction puisque 78 se décompose en 80 – 2 et 88 en 90 – 2 . Donc 78 + 88 = 80 – 2  + 90 – 2 = 170 – 4 = 166
  • La présence d’un 9 est souvent pratique : 733 + 9 = 733 + 10 -1 = 743 -1 = 742
  • Plusieurs termes dans une addition ne gênent pas ; avec souvent regroupement des dizaines, centaines etc… Ex : 47 +24 +51 = 40 + 7 + 20 + 4 + 50 + 1 = 110 + 12 = 122


SOUSTRACTIONS 

  • 27 – 4 On casse 27 en 20 +7 . Donc 27 – 4 = 20 + 7 – 4 = 23
  • 1234 – 1210 . les 1200 présents dans les deux termes s’annulent . Il reste 34 -10 = 24.
  • 543181 – 3 . On observe que soustraire 1 est pratique. D’où la casse de 3 = 1 + 2 . Donc 543181 – 1 – 2 = 543180 – 2 = 543178
  • 215 – 19 . On casse 19 en 15 + 4 : soustraire 19, c’est soustraire 15 puis 4 .  Donc 215 – 19 = 215 – 15 - 4 = 196
  • 845 – 38 . On casse 38 en 40 - 2 . Donc 845 -38 = 845 – 40 + 2 = 805 + 2 = 807 . Prendre garde au plus 2 . En effet, pour prendre 38 objets à quelqu’un, on peut lui en prendre 40, mais il faut lui en redonner 2.
  • 81 - 59 . On casse 59 en 60 – 1. Donc 81 -59 = 81 – 60 + 1 = 22


MULTIPLICATIONS 

Le mieux est de connaître sans trop d’hésitations les fameuses tables de multiplication. 
Et de savoir que multiplier un nombre entier par 10, c’et lui coller un zéro à la fin, par 100 deux zéros, par 1000 trois zéros, par 1 000 000 (un million) six zéros.

Quant au milliard, qu’un nombre très important d’individus pense valoir 10 millions, alors qu’il s’agit de 1000 millions.
Ceux-là doivent mal suivre les affaires économiques, peut-être aussi croire que la terre est plate !

Une petite particularité de la multiplication par un nombre cassé, c’est qu’elle demande une distribution :
  • par exemple 3 * 12, en cassant le 12 en 10 + 2 demande de distribuer le 3 au 10 et au 2, pas de jaloux. C’est-à-dire 3 * 12 = 3 * 10  +  3 * 2 = 30 + 6 = 36
  • Autre exemple 3 * 19 , en cassant le 19 en 20 - 1 demande de distribuer le 3 au 20 et au 1. C’est-à-dire 3 * 19 = 3 * 20  -  3 * 1 = 60 - 6 = 57
  • 33 * 29 .On casse 29 en 30 – 1 (toujours intéressant d’avoir des zéros à la fin).  Donc 33 * 29 = 33 * 30  -  33 *1 =  990 – 33 que l’on peut écrire 990 – 30 – 3 = 960 – 3 = 957


  • 12 * 999 . On casse 999 en 1000 – 1 . Donc 12 * 999 = 12 * 1000  -  12 * 1 = 12 000 - 12 que l’on peut écrire 12 000 – 10 – 2 = 11 990 – 2 = 11 988
  • 15 * 41 . On casse 41 en 40 + 1. Donc 15*41 = 15 * 40  +  15 * 1 = 600 + 15 = 615
  • Multiplier par 25 est souvent facile puisque 25 * 2 = 50 ; 25 *3 = 75 ; 25 * 4 = 100 . Par exemple 234 * 25 . On garde 25 et on casse 234 en 200 + 30 +4 .                                                           Donc 234 * 25 = 200 *25  +  30 *25  + 4 * 25 = 50 *100 + 75 *10 + 4 *25= 5000 + 750 + 100 = 5850
  • Pour multiplier par 4, on multiplie successivement deux fois par 2.
  • Pour multiplier par 8 on multiplie successivement trois fois par 2. Ex : 35 * 8 donne 70, puis 140, enfin 280


CARRÉS

Calculer le carré d’un nombre, c’est le multiplier par lui-même, comme 13 * 13 
Le schéma suivant permet vite de s’en sortir en imaginant un carré de 13 de côté découpé ainsi :


Les aires de chaque carré sont faciles à calculer (en multipliant son côté par lui-même) d’où l’aire totale du vert, des deux bleus et du jaune : 100 + 2*30 + 9 = 169

Autre ex : 35 * 35 . En remplaçant 10 par 30 et 3 par 5 sur le dessin ci-dessus, on 35 * 35 = 30*30 + 2*30*5 + 5*5 = 900 + 300 + 25 = 1225


DIVISIONS 

Ne doivent pas effrayer, sauf sans doute s’il s’agit de diviser 123 564 par 249. Mais nous n’irons pas si loin, quoique… 
  • Ex : 44 ÷ 7 L’idée est de commencer par estimer à peu près combien de fois on peut faire au maximum entrer de fois 7 dans 44 : 7 * 10 = 70 est beaucoup trop ; 7 *7 = 49 trop encore ; 7 * 5 = 35 trop peu. En tâtonnant ainsi, on voit que 7 *6 = 42 rentre au mieux dans 44 sans dépasser. Le résultat de la division est donc un quotient de 6 et un reste de 2.
  • Ex : 132 ÷ 25. On estime que 4 *25 = 100 peut être amélioré avec 5 *25 = 125. Le résultat de la division est donc un quotient de 5 et un reste de 7 (ce qui manque entre 132 et 125)

  • Ex : 1297 ÷ 420 . Puisque 3 * 420 = 1260 entre bien sans être trop ni pas assez. Le résultat de la division est donc un quotient de 3 et un reste de 37 (ce qui manque entre 1297 et 1260).
  • Cas simples : pour diviser par 4, on divise deux fois successivement par 2,  pour diviser par 8, on divise trois fois successivement par 2
  • pour diviser par 3, on casse si possible le dividende en somme de multiples de 3 : Ex : 705 ÷ 3 = 600 + 99 + 6, d’où quotient exact de 200 + 33 + 2 =235
  • pour diviser par 5, il suffit de multiplier par 2, puis de diviser par 10 :                                          Ex : 145 ÷ 5 .      145 *2 = 290, puis le quotient exact par 10    égal à 29.


RÈGLE DE TROIS

  • Exemple de question : 9 ananas coûtent 36 € . Combien devrais-je payer pour 11 ananas ?
  • L’idée est de passer toujours par une unité, ici un ananas :
    9 ananas coûtent 36 € 
    donc un seul coûtera 36 ÷ 9 = 4 €
    donc 11 ananas coûteront 11 * 4 = 44 €
  • Exemple : 5 gâteaux coûtent 15 € . Combien devrais-je payer pour 4 gâteaux ? L’idée reste de passer toujours par une unité, ici un gâteau :5 gâteaux coûtent 15 € ,donc un seul coûtera 15 ÷ 5 = 3 €, donc quatre gâteaux coûteront 3 * 4 = 12 €
  • Autre exemple : une voiture roule régulièrement à pendant 4 heures et parcourt 320 km. Combien parcourrait-elle en 5 heures ?
4 heures pour franchir 320 km
donc en une heure elle franchit 320 ÷ 4 = 80 km
donc en 5 heures 80 * 5 = 400 km


Mais attention, cette méthode ne s'applique qu'à des grandeurs proportionnelles , c'est-à-dire que si l'une double, l'autre aussi, si elle triple l'autre aussi... Par ex, si j'achète 2 kg des mêmes patates, je paierai proportionnellement le double d'un achat d'un kg.

Dans le vase ci-contre, en doublant la hauteur d'eau,  on fait plus que doubler sa quantité, donc pas de proportionnalité !

 


Tout ce qui précède n’est qu’une méthode élémentaire utilisée dans la plupart des écoles de France.

Mais il en existe bien d’autres, souvent d’une incroyable efficacité, les deux suivantes s’appuyant sur des mathématiques complexes :
  • La méthode Trachtenberg est une méthode de calcul mental inventée par Jacow Trachtenberg dans le but de garder un esprit sain lors de son emprisonnement dans un camp de concentration pendant 7 ans.
  • L'algorithme Toom-Cook, parfois appelé Toom-3, est un algorithme de multiplication dû à Andrei Toom (en) et Stephen Cook, utilisé pour multiplier deux grands nombres.


Les méthodes basées sur les bouliers



Le boulier chinois est constitué : - d’un cadre en bois, - de 13 tiges de bambou verticales qui indiquent les unités, les dizaines, les centaines, les dixièmes, les centièmes, etc…,  une barre centrale appelée barre de lecture. 
Sur chaque tige verticale, il y a 7 boules, 5 sous la barre centrale et 2 au dessus de la barre centrale, chaque boule sous la barre centrale est appelée unaire et vaut 1, chaque boule au dessus de la barre centrale est appelée quinaire et vaut 5.
Seules les boules attenantes à la barre centrale comptent. Ainsi, sur le boulier ci-dessus est affiché le nombre 37 925.

Signalons que différentes compétitions opposant manipulateurs decalculatrices contre des élites asiatiques du boulier furent remportées par ces derniers, y compris pour des nombres de 6 chiffres !

Enfin, la méthode à l’incroyable efficacité développée par l’école Ste- Bernadette de Tarbes.

 Elle est basée sur l’étude de techniques issues de Singapour pendant les premières années du primaire. Plus une demi-dose de mathématiques  pour les multiplications dites « arc-en-ciel » … Plus  une demi-dose de méthode Trachtenberg pour les multiplications par 5, 9, 11, 25, 125…  C'est presque tout !



Comme toute gymnastique, mentale ou autre, l’important est de pratiquer, sans doute plusieurs fois par semaine. Les progrès sont alors fulgurants !


Bon courage et plaisir à tous les volontaires !
 

vendredi 3 juillet 2020

"À livre ouvert" : une expo à Issy récompense les plus beaux livres de photographie de l’année.


Du 24 juin au 24 juillet 2020 se tient à Issy-les-Moulineaux l'exposition "À livre ouvert". Les photographes lauréats des Prix HiP y présentent leurs livres. 

Une expo qui de prime abord paraît minuscule, mais c’est oublier que feuilleter chaque ouvrage permet de s’attarder sur des dizaines de belles photos, comme l’aurait fait une importante expo affichant de longs accrochages linéaires.

Denis Brihat métamorphose la Nature


Les métamorphoses de l’argentique, Le Bec en l'air • 24,8 x 31,5 cm • 240 pages • 55 €

Le Prix du livre de l’année a été remis au photographe Denis Brihat pour son ouvrage. 
Denis Brihat porte sur la Nature un regard intense et sensible, mélange de sensualité et de rigueur. Son oeuvre révèle le monde invisible des cerisiers en fleurs, des coquelicots, des oignons, des herbes folles.


Il explore les possibilités chromatiques de la chimie liée à la photographie argentique. Chacun de ses tableaux photographiques a nécessité au moins une semaine de travail, parfois plusieurs.

Jérémie Lenoir explore la frontière entre eau et terre  


Light Motiv • 30 x 32 cm • 84 pages • 39 € 

Il déclare essayer « de repousser les limites de la confusion avec la peinture, de se détacher du documentaire, du constant, afin d’aller vers une écriture photographique plus sensible, plus abstraite, plus graphique, peut-être plus conceptuelle… ».


Le photographe réalise ses prises de vues 
autour du lac salé de l’Utah toujours à la même heure, vers midi, lorsque le soleil est au zénith ; cette lumière qui écrase les reliefs et les couleurs offre une neutralité et une platitude essentielles pour obtenir cette confusion entre photographie et peinture.

Les nostalgies pigmentées de FLORE 


Contrejour • 22 x 25 cm • 96 pages • 35 € 

Pour ses photographies empreintes de la nostalgie de séjours passés au Maroc, la

lundi 10 février 2020

Dessins, photos et sculptures à la Mezzanine de Sèvres


Très belle expo à la Mezzanine, dans les locaux de l'Hôtel de Ville de Sèvres.
Barbara Gebarzewski  présente une séries de ses dessins. Elle a su saisir des figures singulières dans des situations mêlant une apparente candeur à l'étrange.
Joelle Ordner montre ses statuettes en terre émaillée, des personnages d'une poésie insolite.
Bernard Ruault expose deux séries de remarquables photos montrant de manière originale l'homme dans son environnement urbain.

Les photos de Bernard Ruault


Bernard Ruault explique que très jeune il a emprunté l’appareil photo à soufflet de son père, et la passion de la photographie ne l’a pas quitté. 
Dans le sillage de la « photo de rue » française et américaine, il dit chercher aujourd’hui pour chaque projet un point de vue personnel associant portrait et architecture. 
De toute évidence, à voir les clichés exposés à Sèvres, ce projet réussit. 
Les photos prises entre les tours de la Défense (la série s'appelle "Les marcheurs de la Défense") sont en couleurs. Elles témoignent de façon sensible d'une heureuse présence humaine inscrite parmi les lignes graphiques de l'architecture. Les corps dans la géométrie. Ce sont à chaque cliché deux élégances qui se rencontrent.



 
Pour sa série du métro parisien intitulée "Les voyageurs souterrains", Bernard Ruault a bien

vendredi 24 janvier 2020

Expo photo à la Manufacture d'Issy-les-Mlx : une visite sensible au Montenegro

Des clichés sensibles 

Marie Sueur, Laurent Emery et Lionel Planes sont trois auteurs photographes. Hors des sentiers battus, en février 2019, ils ont cherché de belles images dans les villages et les reliefs du centre du Montenegro. Et ils les ont trouvées ! 



Qu'il s'agisse d'un chien errant dans un austère paysage, d'une dame semblant porter sur son épaule toute une vie difficile, de la froideur brumeuse d'une montagne, chaque cliché est sensible.



Une grande cohérence


Mais le plus remarquable, c'est qu'il est difficile de séparer les images. Chacune semble répondre à l'autre, la confirmer. La possible invitation d'une petite porte au bas d'un escalier décati, ou le regard confiant d'un jeune attifé de son modeste survêt, ou la douceur cachée dans un pauvre paysage, chaque cliché procède d'une même vision et provoque une

lundi 11 novembre 2019

Coups de cœur à Paris-Photo 2019


Deux cents exposants multipliés par une moyenne d'une vingtaine de photos pour chacun, ça fait beaucoup à voir pour le visiteur. Trop. Et si l'on veut éviter le vertige, il faut presser le pas lorsque le premier regard n'attire pas, et fixer enfin son attention et ses émotions sur quelques auteurs et leurs clichés. 

En résulte la sélection qui est présentée dans cet article. Même succincte, elle est très éclatée, reflétant l'incroyable diversité des œuvres exposées.

Gary Schneider - Salters Cottages

Né en Afrique du Sud, Gary Schneider vit et travaille à New York. À l’occasion de la parution de son livre Salters cottages (voir photos ci-dessous), Gary Schneider vient d'être convié pour un entretien au Jeu de Paume à Paris. "Dédié à son ami et mentor Peter Hujar, Salters Cottages rassemble des photographies du court métrage de Schneider réalisé en 1981 à Salters Cottages, une communauté de chalets d'été située à Long Island, New York."



Peter Hujar – Buildings 1976


La vie et les images de Peter Hujar (1934-1987) sont inséparables de la ville de New York. Son accomplissement en tant que photographe fut contemporain de l’évolution et de la visibilité du mode de vie gay entre 1969 et la crise du sida dans les années 1980. 


Edward Weston - Fiftieth Anniversary

1886-1958. Célèbre pour ses portraits de Tina Modotti, pour l'esthétique de ses clichés de légumes .  Il est un des fondateurs du groupe f/64 en 1932 à San Francisco. Ainsi nommé en référence à la plus petite ouverture de diaphragme possible sur un appareil grand format, qui permet d’obtenir la netteté avec une grande profondeur de champ. Il s’oriente vers l'esthétique de « straight photography » ou « photographie pure », rejetant le pictorialisme qui, par l’usage d’artifices, rattache la photographie à la peinture.


Sarah Moon


Née en 1941, française comme son nom ne l'indique pas, Sarah Moon a commencé par la

dimanche 3 novembre 2019

Au musée russe de Málaga


A Málagade très nombreux musées s'offrent à la visite (on en dénombre 37 dont le musée Picasso, le centre Pompidou et le Carmen Thyssen). Parmi eux, le musée russe surprend par son implantation en pays andalou. Il donne à découvrir de superbes œuvres extraites du célèbre musée d'État de Saint-Pétersbourg.  De plus, nombre d'activités artistiques, éducatives, familiales… y sont régulièrement proposées.

Les locaux réhabilités de la Tabacalera

À Málaga, la collection du musée russe s'expose dans le Tabacalera, un bâtiment de style régionaliste construit dans les années 1920.
Initialement immense manufacture de traitement du tabac, il a donné naissance après sa reconversion à un espace de 2300 m². Aujourd'hui magnifiquement réaménagés, les locaux offrent  770 mètres linéaires d'exposition.Une autre aile abrite le musée de l'automobile et de la mode.

Une collection renouvelée annuellement

Il n'y a pas au musée russe de Málaga de collection permanente. En effet, la législation russe interdit les délocalisations d’œuvres d’art hors des frontières dépassant un an. Ainsi, année après année se succèdent à Málaga sur des thèmes différents des accrochages d'œuvres provenant de Saint-Petersbourg.  Les expositions annuelles permettent d'ouvrir des fenêtres renouvelées sur la culture, la tradition ou l'histoire de la Russie à travers des œuvres d'art.

Santas, reinas y obreras. La imagen de la mujer en el arte ruso  Jusqu'au 27/02/2020

La commissaire  Evguenia Petrova présente ses choix : "Si, dans le passé, le fil conducteur était une période historique (Románov, avenir radieux) ou un thème transversal (Les quatre saisons), en 2019 le fil conducteur est la femme."
 "Des Vierges qui dans les icônes transcendent les codes hiératiques […], aux Amazones du prolétariat fières au travail, farouchement indépendantes, à égalité avec leurs camarades, la galerie de portraits féminins  offre non seulement un échantillon de la grande peinture russe de toutes les époques, mais également une radiographie sociale à travers ces divers personnages féminins "


Quelques-unes des œuvres exposées

Des icônes et des statuettes représentant des saintes

La présentation au temple - Début XVIème - Détrempe sur bois

Santa Paraskeva Piatnitsa - XVIIème - Détrempe et dorures sur bois taillé

Des portraits de paysannes

Dmitri Osipov_ Deux jeunes filles fêtant le Sémik (arrivée du printemps)
 Vers 1860 - Huile sur toile

lundi 21 octobre 2019

L'écologie politique au chevet de la planète


Il ne se passe plus un jour, plus une heure sans que les médias ne nous alarment sur l'état futur de notre chère planète, et donc sur l'avenir de l'Homme. Le mot écologie revient sans cesse. En cherchant à en savoir un peu plus sur le sujet, il apparaît dans toute sa richesse. L'écologie touche à tant de domaines : à la science, aux techniques, à l'histoire, à la littérature, à l'économie, à la politique bien sûr. Mais aussi, du fait des abnégations qu'elle peut  réclamer à chaque individu, elle touche à notre propre éthique, au concept de liberté.
Les idées exprimées ci-dessous  proviennent de sources variées : parfois de simples copiés-collés d'extraits de Wikipedia, parfois des passages choisis d'articles de journaux, souvent des documents papiers ou numériques spécifiques au chapitre traité. Chaque source est indiquée dans le texte ou accessible par un lien.
Bien que volumineux, cet article n'est qu'une modeste tentative de synthèse et de mise en ordre des différentes idées qui gravitent autour de la notion d'écologie.


v Définition
a        L'écologisme est un ensemble de courants dont le point commun est de vouloir modifier l'organisation économique et/ou politique de manière à permettre un équilibre dans les relations humaines avec la nature (entretien avec Fabrice FLIPO dans Figaro Vox).
b        Étymologie : le terme écologie vient du grec oikos (« maison », « habitat ») et logos (« science », « connaissance »). Il fut imaginé en 1866 par le biologiste allemand Ernst Haeckel. 
¨      L’environnementalisme se concentre sur les conséquences sur la nature des activités humaines (pollution, risques sanitaires, déforestation, etc.)  et considère que des décisions ponctuelles permettront de les contenir (ex : interdiction du glyphosate, taxation des carburants…).
¨      L’écologie politique, elle, mène une critique systémique et réfléchit à des projets sociétaux globaux qui permettraient une transition durable, solidaire, démocratique vers une société respectueuse de la Terre et de ses habitants.
d        À distinguer de l'écologie scientifique
¨      La bio-écologie (ou bionomie) est la science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu en tenant compte de leurs interactions, alors que l'écologie politique insiste sur la prise en compte de la préservation de la nature dans l'organisation sociale.

v Origines des préoccupations écologiques
a        La Bible
¨      « L’Eternel Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Eden pour qu’il le cultive et le garde. »
¨      "Pendant six années, tu ensemenceras la terre, et tu en recueilleras le produit. Mais la septième, tu lui donneras du relâche et tu la laisseras en repos"
¨      La Bible écarte la vision d'une suprématie d’un Homme maître, souverain et propriétaire de la nature.
b        Jean-Jacques Rousseau
¨      J-J Rousseau fonde toute sa pensée sur la nature : origine, soutien et destin de toute vie et de toute activité humaine.
¨      Il plaide pour son respect, pour une réconciliation entre elle et l’homme, entre le cœur et la raison, les sens et le raisonnement.
¨      Il ne veut pas "retourner dans la forêt vivre avec les ours, mais il est conscient que sans la nature l’humanité dérive. Ayant perdu le goût pour les choses essentielles, le bonheur simple et vrai, elle dérape et finit par détruire tout ce qu’elle touche pour satisfaire des besoins artificiels."
¨     Il annonce la théorie de Gaïa qui considère l’ensemble de la biosphère comme un

mardi 15 octobre 2019

Selfies de l'âme ? L'expo de la Biennale d'Issy-les-Moulineaux

Qui pose la question du portrait pose celle du visage


Picasso s'était interrogé sur ce qu'il fallait peindre (ou photographier): "Ce qu'il y a sur un visage, ou ce qui se cache derrière lui ?" 

Le portrait en peinture comme en photographie est redoutable, car il peut déconstruire un visage. 
Pour tirer le portrait à autrui, le respect est de mise : pas question de blesser le modèle (ce que pourtant ma série "Dé-visager" avait osé faire). 
Mais s'agissant de selfies, tout est permis sur son propre visage : on peut profiter de sa fragilité, enfreindre son intégrité. On peut abuser de sa nudité offerte, risquer des déconstructions pour en rechercher l'intimité.
Dans le cadre de la biennale d'Issy 2019, l'exposition Selfies de l'âme tente d'illustrer ces interrogations en présentant une série d'autoportraits (ou de portraits) contemporains. 61 artistes ont investi les salles du Musée Français de la Carte à Jouer et quelques autres lieux de la ville. 

Une série de David Lynch déjà proposée en 2014 à la MEP


Le cinéaste américain David Lynch  ( Elephant Man (1980), Blue Velvet (1986), Mulholland Drive (2001)… ) est aussi artiste plasticien, designer et musicien. Des photographies de sa série Small Stories évoquent l’univers de ses premiers films, voyage surréaliste dans le monde des émotions et de l'intranquillité.


Levalet signe une représentation d'humains désincarnés 


Pas de visage, aucune peau visible, seulement le vêtement et l'attitude pour imaginer les âmes.

L'artiste s’exprime sur les murs de Paris la nuit en les couvrant de ses personnages/silhouettes en noirs et blancs dessinés à l’encre de Chine. Cela n'est pas sans rappeler le travail d'Ernest-Pignon-Ernest.

Les tourbillons chromatiques d'Anna Bloom, sans retouche numérique


Plus que l'autoportrait, à travers Souffles, Breath Project, Anna Bloom traite des photographies de sujets immergés dans l'eau, en écho aux migrants disparaissant en mer.


Neuf clichés d'Odile Mennesson,  visage caché derrière ses cheveux


Odile Mennesson dit redéployer son corps. Pour affirmer sa visible fragilité, elle expose ses